Une piste pour le Tricholome équestre

Le noir secret d’un champignon  Abonné

Publié le 18/07/2009
DES CHERCHEURS japonais ont isolé dans le champignon asiatique Russula subnigricans la toxine responsable de rhabdomyolyse fatale, un nouveau type d’intoxication par les champignons, qui a récemment été décrit en France après la consommation excessive de tricholome équestre. La toxine se révèle être l’acide cycloprop-2-ène carboxylique, une petite molécule composée de seulement 4 atomes de carbone.

Récemment, on a rapporté en France un nouveau type d’empoisonnement par les champignons : un syndrome de rhabdomyolyse (destruction musculaire) potentiellement fatal, causé par la consommation répétée de tricholome équestre (encore appelé Tricholoma auratum, chevalier, jaunet, bidaou, canari).

Ce champignon, présenté jusqu’alors comme comestible, est essentiellement consommé dans le sud-ouest de la France, mais on peut le retrouver dans toutes les régions françaises.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte