Le Haut Conseil de la santé publique recommande la vaccination des nourrissons contre les gastroentérites à rotavirus

Par
Publié le 14/02/2014

Le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) vient d’émettre une recommandation de vaccination de tous les nourrissons vis-à-vis des gastroentérites à rotavirus. Le rotavirus est l’agent infectieux le plus souvent responsable des diarrhées sévères chez les jeunes enfants. Le HCSP estime que l’évaluation du risque de survenue d’invaginations intestinales aiguës (IIA) pour les deux vaccins actuellement disponibles en France (RotaTeq et Rotarix) est désormais précise et que ce risque est faible.

Pour élaborer cette recommandation, le HCSP a pris en compte l’impact sur l’organisation du système de santé de la survenue concomitante des épidémies hivernales d’infections à rotavirus et d’infections respiratoires. De plus, les gastroentérites à rotavirus représentent une des causes majeures d’infections nosocomiales dans les services de pédiatrie. Chaque année en France, chez les enfants âgés de moins de 3 ans, les gastroentérites aiguës à rotavirus sont à l’origine d’environ 155 000 consultations en médecine générale, 30 000 consultations aux urgences hospitalières, 14 000 hospitalisations annuelles et 7,6 à 17,3 décès estimés par an.

En France, l’étude Ivanhoé a démontré l’efficacité sur le terrain de la vaccination par RotaTeq (Sanofi Pasteur MSD) avec une réduction du risque d’hospitalisations pour gastroentérite aiguë à rotavirus chez les nourrissons vaccinés de 98 %. Une immunité populationnelle (protection indirecte) a également été mise en évidence avec un impact chez des enfants non vaccinés compte tenu de leur âge et même chez des adultes.


Source : lequotidiendupharmacien.fr