Le grand retour du bismuth  Abonné

Publié le 06/01/2014

Le jeu IPP (inhibiteurs de la pompe à protons) et antibiotiques n’étant plus possible, la carte du bismuth est redevenue un atout autorisé pour traiter les troubles digestifs. Désormais avec Pylera, les professionnels de santé disposent d’une thérapie bismuthée indiquée, en association à l’oméprazole, dans l’éradication de H. Pylori et la prévention des récidives d’ulcères gastroduodénaux. La formulation repose sur la mise au point d’une gélule 3-en-1 contenant à la fois du sous-citrate de bismuth potassique (140 mg), de la tétracycline (125 mg) et du métronidazole (125 mg).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte