Le gouvernement se prépare à la menace chimique

Par
Marie Bonte -
Publié le 17/11/2015

Redoutant des attaques aux gaz toxiques, le ministère de la Santé vient d’autoriser, via un arrêté du 14 novembre, l’utilisation du sulfate d’atropine, l’antidote des neurotoxiques de type gaz sarin Vx ou Tabun.

Le gouvernement n’exclut en effet pas des risques élevés de nouveaux attentats, cette fois sous la forme chimique, notamment à l’occasion de la COP 21 dont la tenue a été confirmée du 30 novembre au 11 décembre. Un sommet de chefs d’État préparatoire à la COP 21 devrait par ailleurs avoir lieu dès le 29 novembre.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 11€60/mois

(résiliable à tout moment)