Réforme des professions réglementées

Le gouvernement joue la carte de la concertation  Abonné

Publié le 25/09/2014
Le gouvernement ne semble pas décidé à passer en force. S’il maintient sa volonté de réformer les professions réglementées, il assure que cela se fera dans la concertation. Un groupe de travail réunissant les représentants des ministères de l’Économie et de la Santé, et ceux des officinaux, va être mis en place. Ses conclusions sont attendues pour la mi-octobre.
Emmanuel Macron et Marisol Touraine sont prêts à discuter avec les pharmaciens

Emmanuel Macron et Marisol Touraine sont prêts à discuter avec les pharmaciens
Crédit photo : S. TOUBON

LA SEMAINE dernière, sur Europe 1, le ministre de l’Économie avait déjà donné quelques signes : sa loi sur la croissance et le pouvoir d’achat ne reposera pas uniquement sur une réforme des professions réglementées. Seulement une douzaine de professions sur les 37 devraient être concernées et, à l’en croire, ce ne sera pas le grand chamboulement annoncé. « Je veux leur dire que nous n’allons pas casser leurs professions », affirmait Emmanuel Macron. Et d’annoncer que, de toute façon, les évolutions se feront dans la concertation. Chose promise, chose due.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte