Les syndicats reçus les uns après les autres au ministère de la Santé

Le gouvernement écoute, mais ne tranche pas  Abonné

Publié le 07/03/2011

LES NÉGOCIATIONS sur l’économie de l’officine sont toujours au point mort. Et aucune chance de les voir se réouvrir avant la remise du rapport de l’IGAS* prévue pour fin avril. « Les négociations reprendront sur la base de nos propositions et des conclusions du rapport de l’IGAS », indique ainsi Philippe Besset, président de la commission Économie de l’officine de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), à sa sortie du ministère de la Santé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte