Le GEMME dénonce une baisse record des prix des médicaments génériques

Publié le 06/03/2013

Le GEMME (association de 14 laboratoires générique) dénonce la politique constante de baisse de prix des médicaments génériques. Dans un communiqué diffusé ce jour, l’association souligne ainsi que les médicaments génériques les plus vendus ont vu leur prix baisser de 20 à 25 % au 1er mars 2013. « L’année 2013 sera une année record en terme de baisses de prix demandées aux laboratoires de génériques » alerte Pascal Brière, le Président du GEMME. « L’ampleur des baisses sur les médicaments génériques est totalement disproportionnée… Elle représentera, en effet, plus de 150 millions d’euros, soit une contribution au plan d’économies plus de 6 fois supérieure à la part des génériques dans les dépenses de santé ». « Toute pression complémentaire sur le prix industriel du médicament générique irait à l’encontre de la volonté politique affichée par la tenue d’un nouveau CSIS (Comité Stratégique des Industries de Santé) en juin 2013 ». L’association rappelle qu’en 2012, grâce aux efforts des pharmaciens, les économies réalisées se sont élevées à 2,4 milliards d’euros.

Selon le GEMME, « il est possible de générer des économies supérieures aux baisses de prix successives qui fragilisent toute la filière productive française et européenne et qui attisent la recherche du moindre coût.

Par exemple, en développant les prescriptions au sein du périmètre des médicaments substituables (Le Répertoire), l’association affirme qu’il est possible d’atteindre, en 3 ans, près de 50 % des médicaments délivrés en génériques, soit une économie annuelle supplémentaire de 2 milliards d’euros ».

Quotipharm.com, le 06/03/2013

Source : lequotidiendupharmacien.fr