Non substituable

Le GEMME demande la publication de l’étude CNAM  Abonné

Publié le 31/10/2011

FACE aux dérives observées concernant l’usage de la mention « non substituable » par les prescripteurs, le GEMME réclame « la publication sans délai des résultats complets de l’étude lancée par la CNAM », afin de pouvoir quantifier et qualifier l’impact de cette utilisation sur le recul du taux de substitution. Celui-ci est en effet passé sous le seuil des 70 % en septembre.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte