HUMEUR

Le fabuleux destin de Juanita  Abonné

Publié le 29/10/2009

ON N’EST jamais trahi que par les siens. Pauvre Fidel Castro ! Il vient d’apprendre que sa petite sœur, Juanita, âgée de 76 ans, a collaboré av la CIA entre 1961 et 1964. Il est vrai que Juanita n’a jamais caché son hostilité au totalitarisme : en 1963, elle a pris ses cliques et ses claques et elle s’est installée à Miami comme pharmacienne. Ce qui prouve que tous les métiers mènent à la pharmacie, même celui d’agent de la CIA.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte