TOURISME-Sur les traces de Swift, Wilde, Joyce...

Le Dublin des écrivains  Abonné

Publié le 10/10/2011
On dit que les écrivains irlandais avaient ce don particulier pour chambouler
La statue d'Oscar Wilde signée Danny Osborne

La statue d'Oscar Wilde signée Danny Osborne
Crédit photo : B. BARBIER

O'Neills, l'un des lauréats du James Joyce Pub Award

O'Neills, l'un des lauréats du James Joyce Pub Award
Crédit photo : B. BARBIER

Statue d'Oliver Goldsmith, à Trinity College

Statue d'Oliver Goldsmith, à Trinity College
Crédit photo : B. BARBIER

La Liffey, qui traverse Dublin

La Liffey, qui traverse Dublin
Crédit photo : B. BARBIER

IL NE FAUT surtout pas se lancer dans la liste des écrivains nés dans la capitale irlandaise, ayant décidé d’y vivre ou de la quitter. L’énumération est interminable. Par facilité, on s’en tient donc aux classiques. D’abord les quatre prix Nobel de littérature – William Butler Yeats, George Bernard Shaw, Samuel Beckett et Seamus Heaney –, plus l’incontournable Oscar Wilde. Et surtout James Joyce. À tous les coins de rue, on trouve une trace de l’auteur d’« Ulysse ». Il n’existe sans doute pas en Europe d’article folklorique plus répandu que les statues et les souvenirs de l’écrivain.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte