Emprunts bancaires

Le droit à l’oubli pour certaines maladies  Abonné

Publié le 08/02/2016

Les personnes guéries de cinq types de cancers et de l’hépatite C seront dispensées à l’avenir de mentionner leur ancienne maladie lorsqu’elles souhaiteront contracter un emprunt.

Une grille de référence a été publiée et fixe les délais d’accès à l’assurance emprunteur sans surprime ni exclusion, à compter de la fin du traitement et en l’absence de rechute pour les malades guéris de l’hépatite virale C, du cancer du testicule, de la thyroïde, de certains cancers du sein, mélanomes de la peau et cancers du col de l’utérus.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte