Sécurisation de la dispensation

Le dossier pharmaceutique démontre son efficacité  Abonné

Publié le 14/12/2015
Deux études ont permis d’objectiver le rôle du pharmacien dans la surveillance des médicaments prescrits ou pris en automédication. Ces dernières montrent également l’utilité du dossier pharmaceutique dans le contrôle des dispensations.

Découverte de contre-indications, de surdosages, d’une prescription non conforme… L’intervention du pharmacien est-elle utile lors de la délivrance de médicaments ? Les officinaux peuvent-ils s’appuyer sur le dossier pharmaceutique (DP) pour sécuriser la dispensation ?

Deux études universitaires indépendantes, qui ont remporté un appel à projet financé par l’Ordre national des pharmaciens, permettent d’apporter quelques éléments de réponse très favorables à la profession.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte