Convulsions au Proche-Orient

Le djihad plus que jamais  Abonné

Publié le 16/06/2014
Pour les États-Unis, le bilan est consternant : dix ans de guerre en Irak, des destructions énormes, des centaines de milliers de victimes n’ont pas permis de stabiliser le pays. Les descendants de Saddam Hussein, métamorphosés en djihadistes sunnites, sont sur le point d’arracher le pouvoir au régime né de l’intervention américaine.

Ce formidable retour de flamme est le produit d’une indigence politique incommensurable. Le gouvernement de George W. Bush a voulu que disparaisse toute trace du régime de Saddam Hussein. Il a donc supprimé le dictateur, l’armée irakienne et le parti de Saddam, le Baas. Or Saddam représentait la minorité sunnite. Il était absurde de proposer à cette partie du peuple irakien une solution qui ne les incluait pas dans le jeu politique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte