Le dispositif à la loupe  Abonné

Publié le 22/02/2016
Accessible à toutes les officines employant des salariés, le Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) a pour objectif de redonner aux entreprises des marges pour investir et embaucher grâce à une baisse du coût du travail.

Le CICE s’applique, dans les officines comme dans les autres secteurs professionnels, depuis le 1er janvier 2013. En pratique, il s’agit d’un crédit d’impôt calculé sur la masse salariale de l’année précédente qui est égal à 6 % des salaires versés inférieurs à 2,5 SMIC. Pour 2016, le CICE est donc calculé sur les salaires de 2015. Il vient directement en déduction de l’impôt sur le revenu ou de l’impôt sur les sociétés de l’officine. Dans l’assiette de ce crédit d’impôt, on retient tous les salariés avec un contrat de travail, y compris les apprentis.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte