Le président américain énonce sa politique au Proche-Orient

Le discours parfait d’Obama  Abonné

Publié le 18/07/2009
À l’université du Caire, Barack Obama a prononcé un discours qui représente un tour de force, dans la mesure où il a concilié la nécessité d’une nouvelle politique américaine au Proche-Orient et celle de tenir en respect les forces hostiles aux États-Unis dans la région. On ne manquera pas de souligner le ton nouveau des propos tenus à l’adresse d’Israël. Mais le discours a été tout aussi ferme pour le Hamas.

EN ISRAËL, des colons ont manifesté contre M. Obama dès avant qu’il eût prononcé son discours du Caire. Il fallait donc du courage pour dire leurs quatre vérités aux Israéliens, à savoir qu’ils doivent immédiatement geler la colonisation et entamer des négociations en vue de la création d’un État palestinien. Il en fallait tout autant pour dire, au Caire, que lien entre les États-Unis et Israël est « inaltérable » (unbreakable), ce qui aurait pu suffire à effacer l’immense ouverture en direction du monde musulman à laquelle s’est livré le chef de l’exécutif. Cependant, M.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte