La République endommagée

Le dilemme de Hollande  Abonné

Publié le 08/04/2013
Le président de la République est confronté à un dilemme cruel : s’il accomplit un acte politique fort pour désamorcer la crise, il reconnaît la gravité du scandale Cahuzac et de ses ramifications, tout en prenant le risque d’accroître la confusion. En même temps, il se prive d’une solution qui serait plus uutile l’an prochain. S’il ne fait rien, il sera harcelé par des oppositions multiples, y compris dans ses propres rangs, qui affaibliront un peu plus la République.
French Justice Minister Christiane Taubira leaves after attending the weekly cabinet meeting at...

French Justice Minister Christiane Taubira leaves after attending the weekly cabinet meeting at...
Crédit photo : AFP

French Interior minister Manuel Valls leaves after attending the weekly cabinet meeting at the...

French Interior minister Manuel Valls leaves after attending the weekly cabinet meeting at the...
Crédit photo : AFP

French Economy, Finance and Foreign Trade Minister Pierre Moscovici leaves after attending the...

French Economy, Finance and Foreign Trade Minister Pierre Moscovici leaves after attending the...
Crédit photo : AFP

LE DISCOURS que François Hollande a prononcé à la veille de son départ pour le Maroc ne résolvait pas le problème. Le renforcement de l’indépendance de la justice est une réponse juridique à une crise politique sans précédent. Bernés par Jérôme Cahuzac, les médias et la classe politique dans sa totalité réclament maintenant la vérité complète avec tous les détails. La révélation des comptes off shore de Jean-Jacques Augier, ancien directeur de la campagne de M. Hollande, les rapports surprenants que M.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte