Le déficit en vitamine D favoriserait le risque de douleur chronique

Par
Publié le 02/06/2014

Plusieurs études récentes présentées lors du congrès Rheumatology 2014 (abstract n° 33) viennent confirmer l’hypothèse d’un lien entre troubles chroniques douloureux (tels que les troubles musculo-squelettiques) et déficit en vitamine D. Une équipe de chercheurs de l’université de Manchester a, en effet, suivi pendant plus de 4 ans 2 300 hommes issus de la European Male Ageing Study. Les résultats montrent que les hommes ayant un déficit en vitamine D au début de l’étude avaient un risque doublé, par rapport aux sujets ayant les taux les plus élevés, de développer un trouble chronique douloureux généralisé au cours du suivi. Mais la prise en compte de facteurs impliquant en particulier le style de vie fait disparaître l’association entre vitamine D et douleur. Il faudrait donc considérer, concluent les auteurs, que des relations complexes entre la vitamine D et d’autres facteurs, tels que l’obésité et la dépression, sont impliquées dans le développement de la douleur chronique généralisée.


Source : lequotidiendupharmacien.fr