Une baisse d’effectifs inquiétante

Le cri d’alarme des inspecteurs de la santé publique  Abonné

Publié le 20/05/2010
Réunis pour la toute première fois, les pharmaciens, les médecins et les vétérinaires inspecteurs de la santé publique s’inquiètent de la baisse de leurs effectifs. Rappelant leur rôle, ils s’alarment de voir la France démunie face à un éventuel risque de crise sanitaire grave.

Crédit photo : S TOUBON

ILS SONT 200 pharmaciens, 428 médecins et 894 vétérinaires à être inspecteurs de la santé publique. Leur rôle se définit par l’organisation de la réponse aux crises sanitaires majeures, le contrôle des installations sanitaires (de l’hôpital aux centres de distribution d’eau potable, en passant par les abattoirs et l’ensemble du circuit du médicament) et la surveillance des maladies émergentes ou contagieuses.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte