Le confinement nuit à l'activité officinale

Par
Pascal MARIE -
Publié le 27/03/2020

Selon les chiffres de l'Union des syndicats de pharmaciens d'officine (USPO), l'activité des pharmacies est durement impactée par les mesures de confinement appliquées depuis maintenant 11 jours.

Lors d'une conférence virtuelle tenue dans la soirée du 26 mars, le président de l'USPO, Gilles Bonnefond, a annoncé que l'activité des officines était en baisse de 15 % ces derniers jours comparée à une période normale, et ce sur l'ensemble du territoire. En région parisienne, les pharmacies ont même vu leur activité diminuer de 35 % durant cette période, toujours selon les estimations du syndicat. Une chute vertigineuse qui s'explique par la fuite massive de nombreux Franciliens qui se sont "réfugiés" en province dans l'espoir de vivre un confinement plus agréable. Selon une analyse réalisée par l'opérateur Orange, 17 % des personnes résidant dans le Grand Paris se sont en effet évaporées entre le 13 et le 20 mars.

De son côté, Philippe Besset, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) constate lui aussi une baisse sensible de l'activité officinale. La FSFF publiera en début de semaine prochaine une modélisation qui compilera des chiffres récoltés au niveau national. Des données qui permettront de comparer la courbe d'activité actuelle, marquée par le pic observé au début du confinement et la baisse des derniers jours, avec les chiffres enregistrés en temps normal.


Source : lequotidiendupharmacien.fr