Le Collectif des groupements prône une réorganisation du réseau officinal

Publié le 22/10/2013

Crédit photo : S TOUBON

Lors de son colloque « Demain, quelles officines ? », organisé le 21 octobre à Paris, le Collectif national des groupements de pharmaciens d’officine (CNGPO), présidé par Pascal Louis (photo), a souligné la nécessité pour l’officine d’évoluer vers les services. Il souhaite une valorisation du dépistage, de la prévention, du suivi, du contrôle, du conseil, de la médication et de l’éducation thérapeutique. Le CNGPO va donc mettre en place une étude sur l’observance et réaliser de nouveaux tests de dépistage au sein de pharmacies groupées volontaires afin de faire reconnaître ces services et de leur permettre d’être rémunérés en conséquence. Il prône également la mise en place d’un modèle de pharmacies succursalistes, qui permettrait de « mutualiser et développer les nouveaux services », mais aussi la réalisation d’expérimentations, le développement d’une démarche qualité pour sécuriser l’acte pharmaceutique et la mise en place de moyens de communication pour informer le consommateur.

A.-G.M.

Source : lequotidiendupharmacien.fr