Le Collectif des groupements dit non au TFR  Abonné

Publié le 04/10/2010

« La marge officinale doit effectivement être revalorisée mais sûrement pas en validant un principe qui inévitablement va nous conduire au TFR généralisé », estime Pascal Louis, président du Collectif des groupements de pharmaciens d’officine (CNGPO), dénonçant ainsi l’hypothèse potentiellement envisagée par la FSPF. Une mesure contre laquelle « les syndicats avaient montré jusqu’à ce jour une belle unité », rappelle-t-il. Il met en garde contre les incidences d’une telle disposition sur les revenus des pharmaciens.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte