Des cordes de violon tissées par des arachnides

Le chant de l’araignée  Abonné

Publié le 08/03/2012
Le Pr Osaki, un virtuose de la science

Le Pr Osaki, un virtuose de la science
Crédit photo : AFP

NI EN MÉTAL, ni en boyau, cette corde de violon est en pur fil d’araignée. Aussi incroyable que cela puisse paraître, cet accessoire musical n’est pas le produit de la redoutable araignée-violoniste, dont la morsure peut provoquer une nécrose des tissus allant jusqu’à la gangrène, mais celui de la très inoffensive Nephila maculata. Cela fait plus de 35 ans que le chercheur japonais Shigeyoshi Osaki aide ses beaux arachnides à tisser le plus solide des fils.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte