Partenariat avec les mutuelles

Le boycott peut coûter cher  Abonné

Publié le 23/02/2009

L’ASSUREUR Santéclair n’a pas que des amis dans les instances représentatives des professions avec lesquelles il passe des accords de partenariat, notamment avec celles du monde officinal. Mais pas seulement. Le Conseil national de l’Ordre des chirurgiens-dentistes et certains conseils départementaux avaient ainsi, selon Santéclair, incité leurs confrères à boycotter des partenariats proposés par différents assureurs. Le Conseil de la concurrence vient de leur donner raison en condamnant les instances ordinales des chirurgiens-dentistes à leur verser de lourdes sommes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte