HUMEUR

Le bon choix  Abonné

Publié le 06/10/2011

On se perd en conjonctures sur les raisons pour lesquelles Jean-Louis Borloo, après avoir décidé, sur un coup de tête, de se porter candidat à la présidence, a brusquement décidé d’y renoncer, plantant là, et sans ménagements, ceux qui l’avaient rejoint, les Rama Yade, Dominique Paillé, Yves Jégo, Jean-Marie Bockel et autres. J’ai même vu à la télévision l’un de mes confrères s’étrangler littéralement de fureur parce que M. Borloo aurait en quelque sorte failli à son devoir.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte