Humeur

Le beurre de la peur  Abonné

Par
Publié le 16/11/2017

En me permettant de dire que, si les Français souffrent de la pénurie de beurre, ils peuvent manger de la margarine, je me contente d'imiter Marie-Antoinette, à la différence près que je ne m'autorise aucun cynisme et que le produit de substitution est meilleur marché et bon pour la santé. Il paraît que ça va mieux, que les stocks se reconstituent, mais on craint le comportement des consommateurs, qui risquent de se jeter en masse sur un aliment dont ils ont été, pendant quelques semaines, si cruellement privés.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte