Pharmacien le jour, écrivain le soir

Laurent Delmont, le caducée et la plume  Abonné

Par
Cyrienne Clerc -
Publié le 05/12/2013
Pharmacien le jour, écrivain le soir et le week-end. Laurent Delmont est un mordu de l’écriture. Il en est désormais à son septième ouvrage. Retour sur « Les enfants pâles », publié en décembre 2012, l’histoire d’un pharmacien rongé par le remords qui largue les amarres.
Un mordu de l’écriture

Un mordu de l’écriture
Crédit photo : dr

PIERRE a le goût et le sens des affaires. Il fait fructifier son officine, les yeux rivés sur la courbe de profit, mais sans se préoccuper ni de la déontologie, ni de la morale. Jusqu’au jour où il se rend compte qu’il fait des dégâts autour de lui. En récupérant le marché d’une maison de retraite, il fait perdre à un pharmacien de village son principal revenu. Celui-ci ne s’en remet pas et décède peu de temps après.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte