Sphère ORL et pathologies de l'environnement

L'aromathérapie à la rescousse  Abonné

Publié le 17/10/2019
Aujourd'hui, la médecine ORL devient moins agressive et s'occupe de plus en plus des pathologies liées à la pollution atmosphérique en cherchant à préserver tous les organes qui composent l'ensemble de l'arbre respiratoire.

Les polluants atmosphériques (tabagisme, allergènes, air conditionné ou confiné, températures extrêmes) font partie de notre quotidien et occasionnent une hypersensibilité respiratoire qui reflète l'adaptation de l'humain à son environnement. Parler d'allergies est abusif ; en fait de nombreuses pathologies ORL proviennent d'un encrassage des filtres situés au niveau des fosses nasales ou des bronches.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte