L’APR exige de participer aux prochaines réunions ministérielles sur la prescription vétérinaire

Par
Publié le 07/11/2013

L’Association de Pharmacie Rurale (APR) exige, par voie de communiqué, de participer, avec les vétérinaires, aux réunions prévues au ministère de la Santé pour discuter les mesures alternatives au découplage proposé par le projet de loi pour l’avenir de l’agriculture. L’APR rappelle à cet égard le rôle actif qu’a eu la profession de pharmacien dans la prise de conscience à l’égard de l’antibiothérapie animale. Elle déplore « que la profession vétérinaire revendique avec succès le droit à la délivrance de médicaments et en particulier d’antibiotiques sans contrôle ni garde-fou ».

L’association rappelle au passage que tandis que « les vétérinaires affirment avoir réduit de 40 % en 5 ans leur recours aux antibiotiques (une réduction à laquelle les difficultés économiques des éleveurs n’est pas étrangère) (...), l’utilisation d’antibiotiques critiques, elle, continue à progresser, risquant à terme d’entraîner une crise sanitaire majeure en médecine humaine ».


Source : lequotidiendupharmacien.fr