Déserts médicaux

L’APR demande rendez-vous au ministre  Abonné

Publié le 31/10/2011
Benoît Thiébaut

Benoît Thiébaut
Crédit photo : dr

MÊME si elle se félicite de l’intérêt porté à la profession par Xavier Bertrand, l’Association de pharmacie rurale (APR) regrette toutefois que le ministre de la Santé n’ait pas répondu complètement au problème de la désertification médicale, lors de sa venue au Congrès national des pharmaciens. Pour elle, « l’annonce de la création de 230 maisons de santé n’a fait qu’amplifier le trouble dans l’esprit des pharmaciens présents à Bordeaux ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte