L’âme du « Quotidien »  Abonné

Publié le 12/05/2014
Même après avoir quitté son groupe de presse il y a quelque 14 ans, Marie-Claude Tesson-Millet, morte le 7 mai d’une embolie pulmonaire, était toujours parmi nous : ses journaux, envahis par des générations successives de professionnels qui les ont modernisés, en changeant je ne sais combien de fois le contenant et le contenu, gardaient quelque chose d’elle qui leur permettait de résister au temps, de rester immuables, imposaient leur permanence narquoise à tous ceux qui tentaient de lui apporter leur marque.
Marie-Claude Tesson-Millet : médecin, journaliste, chef d’entreprise

Marie-Claude Tesson-Millet : médecin, journaliste, chef d’entreprise
Crédit photo : S. TOUBON

Le décès de Marie-Claude Tesson-Millet

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte