L’affaire Wakefield, ROR et autisme  Abonné

Publié le 27/09/2012

Des soupçons injustifiés ont entaché la vaccination ROR pendant 12 ans, de 1998 à 2010. Un article du « Lancet » publié en 1998, avec le Dr Wakefield comme premier auteur, a décrit 12 cas d’enfants autistes ayant été vaccinés par le vaccin ROR au Royaume-Uni. Il a fallu plusieurs publications pour mettre en évidence l’absence de preuves et l’absence de lien entre autisme et vaccin ROR. En 2010, un rapport montre que la description des cas dans la publication ne correspondait pas aux dossiers des enfants. Le Lancet a retiré l’article de la littérature.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte