Réforme de la rémunération

L’accouchement difficile de l’honoraire  Abonné

Publié le 07/01/2013
Attendue depuis plusieurs années, la réforme de la rémunération des pharmaciens est enfin engagée grâce à la nouvelle convention signée en avril avec l’assurance-maladie. Le texte prévoit en effet une évolution progressive vers une rémunération mixte, mêlant marge commerciale et honoraires de dispensation.
Les syndicaux d’officinaux ont encore un peu de temps devant eux pour affiner leurs revendications

Les syndicaux d’officinaux ont encore un peu de temps devant eux pour affiner leurs revendications
Crédit photo : S TOUBON

« TOUS les indicateurs montrent la nécessité de passer à une rémunération mixte », affirme le président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), Philippe Gaertner, à l’occasion de la Journée de l’économie organisée par « le Quotidien ». Le débat n’est pas nouveau. Depuis de nombreuses années, la profession tire le signal d’alarme. En effet, pour ses représentants, le modèle actuel de la marge dégressive lissée (MDL) n’est plus adapté.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte