L’Académie de Pharmacie s’inquiète des aliments grillés

Publié le 21/03/2014

L’Académie de Pharmacie recommande au grand public de ne pas surchauffer l’huile de friture ou de cuisson, d’éviter de faire dorer à l’excès les aliments, et de limiter la consommation de produits industriels cuits de façon brutale comme les frites, les chips, le pain grillé et les biscuits, et même le café. En effet, les zones brunies ainsi créées sont sources d’acrylamide. Ce produit de la glycation alimentaire a un effet délétère en s’accumulant dans l’organisme et peut contribuer à l’apparition de diabète, d’insuffisance rénale et d’hypertension. Il pourrait également provoquer des troubles prématurés de la mémoire. La cuisson à moins de 120 degrés, à l’eau, à la vapeur ou au micro-onde est préférable aux grillades et autres rôtissages.


Source : lequotidiendupharmacien.fr