L’Académie de pharmacie contre les salles de shoot

Publié le 28/02/2014

L’Académie de pharmacie vient d’émettre un avis défavorable à « l’expérimentation de salles d’injection contrôlée de drogues de rue » telle qu’elle est définie dans le projet ministériel. Pour la société savante, le projet n’apporte pas de garantie suffisante sur l’asepsie et sur les moyens d’éviter les contaminations VIH et VHC. Aussi, le problème de la responsabilité des médecins et des pouvoirs publics en cas de complication médicale ou acte délictueux sous l’emprise de drogue injectée n’a pas été envisagé et, de façon plus générale, l’expérimentation proposée manque de rigueur méthodologique. Enfin, les expérimentations réalisées à l’étranger n’ont pas été concluantes, comme en Suède, où les salles d’injection ont été supprimées. Ainsi, l’Académie demande plutôt au gouvernement de renforcer les moyens alloués aux centres de soins pour toxicomanes et unités d’addictologie.


Source : lequotidiendupharmacien.fr