La Pharmacie du Marché

La voisine a dit…

Publié le 28/12/2018
Pour son premier jour de stage, Julien accompagne Karine au comptoir. Cinquième épisode de votre nouvelle série.
enfant

enfant
Crédit photo : Phanie

Aussitôt Monsieur André parti, une autre cliente prend sa place au comptoir. Une femme de 30 ans environ, qui semble dépassée par les événements.

(Karine et Julien) - Bonjour Madame.

- Bonjour. Vous avez pas quelque chose pour faire dormir mon fils ? Le soir, il s'endort pas avant 11 heures ou minuit même. Et l'mari, y commence à 5 heures du matin alors ça l'énerve !

(Karine) - Quel âge a-t-il ?

- Il va faire 5 ans la semaine prochaine. Jo, arrête ça j'te dis. La pharmacienne elle va pas être contente si tu fous l'bazar dans les brosses à dents.

L'enfant ne prête aucune attention à ce que dit sa mère ; il continue à jouer avec le présentoir tournant des brosses à dents.

Tenez, poursuit la jeune femme en tendant un bout de papier plié en 4 à Karine. La voisine m'a donné le nom d'un médicament qui fait dormir. Elle m'a dit : « ça, ça va le faire dormir ton gosse ».

Sur le papier, quelqu'un a écrit « TERALENE ». Il n'est pas rare que les voisins ou la famille s'improvisent prescripteur ! Karine a l'habitude.

(Karine) - Il ne va pas à l'école ?

(La cliente) - Si mais pas ce matin. Y va au centre tout à l'heure, avec le docteur Merkel.

- Ce serait peut-être bien d'en parler avec le médecin justement ?

- Ah mais c'est lui qui m'a dit de voir ça avec le pharmacien. Jo ! Arrête ça. Tu la vois celle-là ?

Elle tend la main en l'air, menaçant l'enfant d'une gifle. L'enfant fait mine de ne pas entendre.

(Karine) - Madame, ce médicament, THERALENE, peut en effet aider votre fils à trouver le sommeil. Mais on ne peut pas le donner sans ordonnance. Il faudrait une prescription du médecin.

La cliente paraît soudain désabusée. Pour elle, ce médicament est LA solution, puisque c'est la voisine qui lui a conseillé. Elle insiste :

- Mais la voisine, elle m'a dit que le pharmacien lui avait donné, enfin vendu. Parce que ce serait bien si le pharmacien faisait des cadeaux !

Elle éclate de rire. Karine et Julien sourient aussi.

(Karine) - Oui, avant c'était possible, mais ça a changé. Maintenant, il faut une prescription du médecin pour THERALENE. Il faut faire attention avec ce médicament. 

- Et si c'est le médecin qui l'écrit, ce sera remboursé ?

- Non.

- On est CMU pourtant.

- Mais ça ne change rien, c'est un médicament qui n'est pas remboursé par la Sécu.

- Et y a rien d'autre ?

- Je pense que pour ce petit, on peut essayer de l'homéopathie. Je vais vous donner un tube de Coffea cruda (en 15). Vous lui donnerez 5 granules le soir au dîner et 5 au coucher. Et vous revenez me dire ce qu'il en est. Essayez aussi d'éviter les écrans le soir, et de lui faire regarder un livre.

- Ah ben oui mais, sa tablette, ça va être dur de lui enlever. Il joue à Fortnite. Hein Jo, tu joues à Fortnite !

Puis elle ajoute, sans conviction :

- Bon, on va essayer ça. C'est combien ? Jo, on y va.

La jeune femme paye et s'en va avec son fils. Karine regarde Julien :

- Je ne suis pas sûr que ça marche, mais je pense surtout que c'est d'une thérapie comportementale dont cet enfant a besoin, plus que d'un médicament. Tu connais Fortnite toi ?

(Julien) - Oui, mais pour un enfant de 5 ans, c'est pas du tout adapté.

Ils n'ont pas le temps d'échanger davantage que, déjà, une autre patiente se tient face à eux. Elle est enceinte et semble crispée. (À suivre…)


Source : lequotidiendupharmacien.fr