La vaccination pourrait être étendue à certains cabinets libéraux

Publié le 17/11/2009

« Nous pourrions, dans des conditions ciblées, en décembre, étendre la vaccination à certains cabinets libéraux », a indiqué la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, en réponse à une question d’un député à l’Assemblée nationale. « La balle est dans leur camp pour nous montrer qu'ils en ont la possibilité », a ajouté Mme Bachelot, après avoir longuement expliqué que le conditionnement des vaccins rendait cette option extrêmement difficile. « C'est simplement une question logistique », a-t-elle souligné, rappelant que le vaccin est livré en flacons multidoses destinés à vacciner dix personnes, et qu’il doit être conservé dans des conditions de froid bien précises, comme tous les vaccins, et, une fois les flacons entamés, il doit être utilisé dans les 24 heures. « À partir de ces déterminants vous comprenez pourquoi la vaccination n'est possible que dans des centres dédiés, a-t-elle poursuivi. Comment livrer - puisqu'on ne peut pas aller acheter ce flacon chez son pharmacien individuellement -, comment livrer 60 000 cabinets de médecins généralistes avec des moyens logistiques que je n'ai pas », a interrogé la ministre. « À partir de là, la seule organisation vaccinale possible était celle d'une organisation collective et nous en avons discuté avec les médecins qui en étaient d'ailleurs convaincus », a assuré Mme Bachelot.

Quotipharm.com, le 17/11/09

Source : lequotidiendupharmacien.fr