Sur le remaniement et ses conséquences

La stratégie de Sarkozy  Abonné

Publié le 15/11/2010
La stratégie électorale mise au point par Nicolas Sarkozy n’est plus mystérieuse : il a fait de la réforme des retraites, non inscrite à son programme, le fleuron de sa politique, il refond le gouvernement à sa manière et, en poussant Dominique de Villepin dans ses retranchements, il commence à l’affaiblir.
La clé du succès ou de l’échec, c’est l’économie

La clé du succès ou de l’échec, c’est l’économie
Crédit photo : S TOUBON

ON DIT SOUVENT que le président est au mieux de sa forme quand il affronte une crise et réussit de plus belle quand elle est grave. N’est-ce pas le cas aujourd’hui ? Il y a trois semaines, la réforme des retraites, désavouée par 70 % des Français, apparaissait comme une démarche suicidaire. Il y a cinq mois, le remaniement, annoncé pour l’automne, semblait ridiculiser un chef de l’État indécis. Les socialistes avaient le vent en poupe, la majorité doutait et se divisait. Tous ces dangers n’ont certes pas disparu. Mais la réforme a divisé les syndicats, d’autant que M.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte