L’humanitaire sans MNU

La solidarité internationale toujours dans l’expectative  Abonné

Publié le 15/01/2009
La fin de l’utilisation des MNU, effective depuis le 1er janvier, entraîne une série de réorganisations pour assurer une continuité des soins en France et à l’étranger. Si la solution semble avoir été trouvée dans l’Hexagone, le dossier n’a pas évolué pour l’aide internationale. Le point sur la situation avec l’association PHI.
Medical supplies arrive in boxes while an aid worker organises its distribution in the...

Medical supplies arrive in boxes while an aid worker organises its distribution in the...
Crédit photo : AFP

LES DERNIERS CARTONS de MNU (médicaments non utilisés) à vocation humanitaire ont été expédiés en décembre. Les associations usant de cette pratique ont œuvré pour les remplir au maximum. Parce que ce sont les derniers envois de médicaments collectés dans les officines. Parce qu’elles ne savent pas quand (et si) elles pourront renouveler cette assistance médicamenteuse vers les pays qui en ont besoin. Parce qu’aucune solution n’a été trouvée concernant l’aide internationale.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte