Mai (25/05/2009 - n° 2666)

La santé prime sur la libre installation  Abonné

Publié le 07/01/2010

La Cour de Justice européenne l’a confirmé, l’Europe n’a pas à s’immiscer dans les affaires de santé des États. Plus encore, réserver la propriété des officines aux seuls pharmaciens n’est pas une entrave à la liberté d’installation mais une mesure de protection de la santé publique qui prime sur les traités européens. Le soulagement est palpable dans la profession qui craignait l’arrivée de chaînes de pharmacies en France.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte