Dialogue

« La santé n’est pas qu’une question arithmétique »  Abonné

Publié le 08/09/2011

J’ACCUSE la politique de santé de rationalisation des soins lancée par l’État, d’être en fait une politique de rationnement des soins, en particulier en milieu rural. 25 % de la population y vit sur 60 % du territoire. À l’échelle des cinq ans à venir, 35 à 40 % des médecins (ceux du baby-boom) selon les secteurs vont partir à la retraite et ne seront pas remplacés. Et il n’y a aucune loi de répartition démo-géographique opposable aux jeunes médecins, donc liberté totale d’installation. Que font-ils de la délégation de santé publique que leur octroie leur doctorat d’exercice ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte