Médecine pratique

La rosacée  Abonné

Par
Pr Philippe Humbert -
Publié le 22/11/2018
D’expression prioritairement faciale, la rosacée trouve son origine non seulement dans la peau elle-même, mais très certainement dans la microcirculation cutanée et aussi au niveau d’autres organes comme le tube digestif. Sournoise dans son apparition souvent brutale, capricieuse quant aux facteurs réactifs en cause dans les flushs, douloureuse dans le ressenti des papules et pustules, la rosacée est trop souvent considérée à tort comme l’expression d’un mode de vie fait d’abus ou de mauvaises habitudes.
rosacée

rosacée
Crédit photo : dr

Il y a peu, cette affection qui touche principalement le visage mais pas seulement, était appelée acné rosacée. Elle se différencie de la maladie acnéique par de si nombreux points qu’il était utile de l’individualiser et de l’appeler rosacée.

La rosacée est une maladie inflammatoire chronique de la face. Mais la présence de papules et de pustules au niveau du dos, du cuir chevelu, parfois des épaules et du torse, dans des circonstances de survenue similaires à celle de l’éruption de la face, font considérer l’existence d’une rosacée extra-faciale.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte