La rhinite allergique  Abonné

Publié le 16/04/2009
Dès le mois de février, avec les premières floraisons, débute également la saison des allergies. Pour beaucoup, le retour du printemps signifie le retour de la rhinite allergique. Éternuements à répétition, yeux rouges et nez qui coule sont autant de symptômes fatiguant qui privent les personnes allergiques du plaisir de profiter des premiers beaux jours. À moins de demander conseil à son pharmacien.
La phase de dégranulation des mastocytes génère la réaction allergique

La phase de dégranulation des mastocytes génère la réaction allergique
Crédit photo : PHANIE

Quelques définitions

Allergène : un allergène est une substance extérieure qui, lorsqu’elle entre en contact avec des muqueuses, provoque une réaction allergique. On citera notamment les acariens, les pollens ou les poils d’animaux.

Immunoglobulines E (IgE) : ces anticorps sont impliqués dans le déclenchement de la réponse allergique. En présence de certains allergènes, des quantités importantes d’IgE sont libérées et vont se fixer notamment sur des mastocytes, dont l’activation provoque la libération d’histamine.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte