On va reparler du travail dominical

La réforme sera édulcorée  Abonné

Publié le 06/07/2009
Les élus sont appelés cette semaine à plancher de nouveau sur la réforme du travail dominical. Une première tentative du gouvernement pour autoriser et généraliser l’activité professionnelle le dimanche s’est heurtée à une telle levée de boucliers que l’Élysée a dû reculer. Comme c’est un projet auquel Nicolas Sarkozy est particulièrement attaché, la nouvelle tentative, qui tient compte des nombreuses protestations, va prendre la forme d’une proposition de loi.

LE PROJET SERA DONC SOUMIS par des députés UMP à leurs collègues de l’Assemblée. Il arrondira les angles considérablement en prenant le nom de « possibilité offerte de travailler le dimanche », ce qui exclut toute contrainte. Il ne s’appliquera pas partout, mais dans seulement 500 communes, dont Paris, Marseille et Lille, mais pas Lyon, allez savoir pourquoi.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte