Les adjoints au quotidien

À la recherche d’un emploi  Abonné

Par
Publié le 24/10/2016
 Avec la situation économique difficile des pharmacies, le chômage ne cesse de monter parmi les adjoints. Aujourd’hui, les adjoints en pharmacie ne sont pas en position de force pour négocier leur embauche. Les salaires proposés sont bas, beaucoup de postes sont des remplacements ou des temps partiels. Les disparités régionales étant fortes et les demandes plus nombreuses en zone rurale ou semi-rurale, la mobilité est un atout de premier choix. Mais elle n’est pas toujours compatible avec la profession très féminisée et les contraintes familiales parfois importantes.

« Quand on est adjoint en pharmacie et au chômage, tous les réseaux sont bons à activer pour retrouver un emploi », conseille vivement Armand Grémeaux (cabinet de recrutement en pharmacie Pharm Emploi) : candidature spontanée en allant se présenter dans les pharmacies ou en envoyant son CV, petites annonces via les grossistes-répartiteurs, les groupements, Pôle emploi, bouche-à-oreille, livreur de la répartition, coup de téléphone à ses amis pharmaciens ou anciens de la faculté…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte