Le déficit à 3 % sera-t-il tenu ?

La querelle sur la croissance  Abonné

Publié le 12/11/2012
La Commission européenne doute que la France soit en mesure de tenir le pari d’un déficit budgétaire réduit à 3 % de la production intérieure brute (PIB) à la fin de 2013 si elle continue à miser sur une croissance de 0,8 % pendant la même année. Le gouvernement rappelle qu’il vient de prendre des mesures en faveur de l’emploi dont la Commission n’a pas tenu compte.

COMME LA PLUS belle fille du monde, François Hollande ne peut donner que ce qu’il a. Le jugement de la Commission européenne sous-entend qu’il est nécessaire en France d’augmenter encore les prélèvements obligatoires. Est-ce bien raisonnable, dès lors que l’adoption d’un certain nombre de dispositions suggérées par le rapport Gallois comprend des hausses d’impôt, il est vrai différées à 2014, mais aussi une nouvelle et large coupe dans la dépense publique ? François Hollande croit sincèrement qu’il y aura de la croissance en 2013, il y croyait avant le rapport Gallois.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte