La profession reçue aujourd’hui à Bercy

Par
Publié le 01/10/2014

Crédit photo : S. TOUBON

Après la très forte mobilisation des pharmaciens hier, les représentants de la profession seront reçus cet après-midi au ministère de l’Économie. Au menu, la réforme des professions réglementées, bien sûr. Prête pour cette nouvelle rencontre, la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) « prend acte des déclarations de Bercy (…) aux termes desquelles il n’est plus envisagé d’ouvrir le capital des pharmacies à des non-pharmaciens », indique l’organisation dans un communiqué. « Nous ne céderons pas sur les règles d’installations des officines, le monopole de dispensation, internet et l’ouverture du capital », prévient de son côté Gilles Bonnefond, président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO), à l’occasion des 7e Rencontres de l’USPO qui se sont déroulées ce matin à la Maison de la chimie, à Paris. « On ne redonnera pas de la croissance en transférant des produits pharmaceutiques vers les grandes surfaces », insiste-t-il.

Invité des 7e Rencontres de l’USPO, le président du collège de la Haute Autorité de santé (HAS), Jean-Luc Harousseau, a apporté son soutien aux officinaux dans leur combat contre Bercy. « Il existe un paradoxe entre d’un côté, donner des missions nouvelles aux pharmaciens et de l’autre, vouloir leur retirer des prérogatives en faveur de circuits de distribution dont on n’est pas sûr qu’il y ait le même niveau de conseil », estime le Pr Harousseau.


Source : lequotidiendupharmacien.fr