Vente d’éthylotests en officine

La profession demande une évolution des textes  Abonné

Publié le 12/07/2012
Peut-on vendre des éthylotests en officine ? De nombreux confrères se posent la question à la suite de notre article du 28 juin (« Éthylotest : bientôt la fin de la pénurie »). Et ils n’ont pas tort, d’un strict point de vue juridique. L’Ordre des pharmaciens va solliciter une modification des textes en vigueur pour lever toute ambiguïté.
Un dispositif obligatoire depuis le 1er juillet

Un dispositif obligatoire depuis le 1er juillet
Crédit photo : AFP

AU REGARD de l’arrêté du 15 février 2002 fixant la liste des marchandises dont les pharmaciens peuvent faire le commerce, les éthylotests ne peuvent être vendus en officine, comme l’a d’ailleurs récemment rappelé la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) à ses adhérents. Pourtant, il n’est pas rare de voir des officinaux participer à des campagnes de prévention de l’alcool au volant en proposant des éthylotests à 1 euro.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte