Lutte contre le tabagisme chez les jeunes

La prévention doit redevenir la priorité  Abonné

Publié le 26/05/2011
Le Professeur Bertrand Dautzenberg, président de l’Office Français du Tabagisme (OFT), tire la sonnette d’alarme : « Nous assistons à l’effondrement du financement de la prévention chez les jeunes. Cette année, le concours « Classes non-fumeurs » en France n’aura pas lieu faute de moyens. » Un exemple de plus de la disparition des financements des programmes de prévention du tabagisme des jeunes. Il y a urgence.
Un jeu vidéo en 3D qui vise à changer la norme sociale des adolescents

Un jeu vidéo en 3D qui vise à changer la norme sociale des adolescents
Crédit photo : dr

EN MATIÈRE de prévention, notamment en ce qui concerne la consommation tabagique, l’efficacité politique est remarquablement supérieure à l’efficacité médicale. Pour preuve, les résultats du premier plan cancer (2003-2007). L’augmentation drastique des prix et le financement des programmes de prévention avaient entraîné une chute énorme de la consommation : 50 % de fumeurs en moins chez les lycéens parisiens. Face à ce constat, certains pays n’hésitent pas à s’engager de façon encore plus forte, leur objectif dépassant le « simple » contrôle du tabac.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte