Un plan d'action remis au ministère de la Santé

La préparation magistrale, alternative aux ruptures de stocks  Abonné

Publié le 06/02/2020
Les officinaux ont un rôle clé à jouer dans la gestion des ruptures de médicaments. Dans ce contexte, pour défendre la place de la préparation magistrale, Éric Myon, trésorier du syndicat national de la préparation pharmaceutique (SN2P) vient de remettre un « plan d'action » détaillé au ministère de la Santé.

Capacités de production insuffisante, augmentation de la demande mondiale, complexification de la chaîne du médicament, défauts de qualité, difficultés survenues lors de la fabrication des matières premières ou des produits finis… Les ruptures de stocks de médicaments ont des origines multifactorielles. Face aux difficultés croissantes qu'elles engendrent pour les pharmaciens, des solutions existent.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte