Le pari d’Anne Provent, à Malakoff

La poésie entre à l'officine  Abonné

Par
Marie Bonte -
Publié le 16/06/2016
Offrir à ses patients un instant de rêve, un espace d’imagination au cœur de son officine. C’est le pari d’Anne Provent, titulaire à Malakoff (Hauts-de-Seine), qui ouvre ses portes une fois par semaine, à quatre art-thérapeutes pour des « consultations poétiques ».
poésie

poésie
Crédit photo : S. Toubon

Ce sont des consultations d’un nouveau genre. D’ailleurs, elles n’ont de consultations que le nom. Et pour effacer leur aspect solennel, Anne Provent, titulaire à Malakoff et les quatre art-thérapeutes à l’origine de cette initiative, se sont empressées de leur coller l’adjectif poétique. Il ne faut pas s’attendre pour autant à des lectures de poésie ou à d’autres productions littéraires. Par poétique, Anne Provent entend moment de rêve, voyage dans l’imaginaire, des instants qui restent en suspens, en marge du quotidien.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte